Les inconvénients du maquillage !

Le maquillage est l’art de donner un aspect initialement prédéfini sur le visage, pour tendre à mettre en valeur sa beauté. C’est un art, car c’en est bien un, qui produit des prodiges et des miracles, même si c’est momentanément.  Excitées à l’idée d’entrer dans ce fabuleux univers, et emportées par cette frénésie, toutes une horde de femmes en mal de beauté y ont foncé, la tête la première. Plus d’une d’elles y ont laissé leur peau (du visage), dans le sens propre du terme, car il parait qu’elles se sont trompées sur quelque chose, dont on ne sait pas vraiment sur quoi. C’est normal, si elles n’arrivent pas à repérer leur erreur, car en fin de compte, des fois, elles ne savent pas en quoi s’en tenir en parlant de produit cosmétique. Suivez tous les conseils de cette page !

Les bases nuisibles des produits cosmétiques

La plupart des produits cosmétiques écoulés sur le marché, surtout les plus vulgarisés, sont issus de la transformation du pétrole. Bien que cette dernière soit d’origine organique, néanmoins, elle n’est pas supportée par tout organisme animal. L’application de ce produit peut apporter une nuisance du plus haut degré sur la peau, car il l’empêche de respirer, provoquant simultanément une asphyxie locale. A une durée plus ou moins déterminée, cette application pourrait générer toute une suite de maladie de la peau et de ses alentours immédiats.

Autres que le pétrole, certains produits chimiques à base de parabens et de sodium, sont aussi très toxiques pour l’organisme. Ils peuvent provoquer des dégâts considérables, dont le moindre est la réaction cutanée et l’allergie. Pourtant ces éléments sont quasiment présents sur tous les produits écoulés sur le marché, non seulement sur les produits cosmétiques mais aussi sur les produits d’entretien courant.

Zone de maquillage, zone à risque

Toute la zone concernée par le maquillage est sujette à la prolifération de bactéries. En plus, ce risque s’accentue si la désinfection des accessoires, comme les pinceaux et les houppettes, n’est pas rigoureuse. Le minimum de nettoyage doit se faire par un lavage à eau savonnée.

Chaque personne doit posséder, et ses produits, et ses accessoires personnels, et ne doivent en aucun cas utiliser ceux d’autrui, car cet échange peut provoquer des désagréments incompréhensibles. Si déjà, des microbes peuvent se transférer, en plus, tout produit utilisé n’est pas forcément efficace pour deux personnes différentes, surtout si ce produit doit se mélanger avec un autre. En somme, un produit peut présenter des particularités différentes selon la personne et le produit à lui assimiler.

A mauvais usage, le maquillage peut s’avérer très dangereux pour la santé de la peau. Pour tout novice, la notice est évasive et des fois incompréhensible. Elle n’arrive pas à définir correctement le mode d’emploi et surtout les dispositions à prendre par la novice en cas d’alerte.

Perte de temps

Le maquillage accapare beaucoup le temps de ses adeptes, car une séance de maquillage peut durer jusqu’à trois heures. Par raison de restriction de temps, certaines se voient forcées de se réveiller très tôt le matin, allant jusqu’à trois ou deux heures du matin. Alors, à effet conséquent, pour raison de fatigue ou de simple lassitude, plusieurs dorment sans se nettoyer. En ce moment, si le corps se repose, la peau, quant à elle, est soumise à de multiples attaques.

Perte d’argent

Le maquillage est un dévoreur de budget, puisque toute séance de maquillage réclame un minimum d’investissement. Quelques fois, suite à la satisfaction d’un moment gagné grâce au maquillage, on arrive à oublier les dépenses réalisées. Mais à la longue, on se rend compte que la quantité de la somme totalement investie n’est plus des moindres et des fois peut être énorme. Et le plus grave, c’est qu’on n’en prend conscience qu’au moment où l’on a le plus besoin de cet argent.

Perte de la raison

Une des conséquences les plus néfastes du maquillage est l’addiction, car tout addicte, en tant qu’elle est, n’accepte jamais un changement dans ses habitudes. Cette personne est persuadée que c’est l’effet de maquillage qui la rend belle, et s’arrêter ou s’en passer, rien qu’une séance sur le maquillage, ne peut s’envisager.  Cette beauté artificielle la rend sûre d’elle, et la procure la joie et le bonheur quotidiens. Et pourtant, nombreuses sont les causes qui peuvent forcer un addict à cesser temporairement ou même définitivement le maquillage, dont voici quelques illustrations :

  • La raison la plus simple et la plus facile à surmonter, est l’insuffisance d’argent ;
  • Due à une infections, la peau ne supporte plus le traitement ;
  • Absence du produit cosmétique utilisé habituellement.

A chaque rupture de traitement, l’addict subit toujours un choc psychologique. Elle se sentira laide en permanence et va s’efforcer de se présenter avec ce handicap devant toute sa société. En conséquence, un trouble psychique peut survenir, ce qui va engendrer en fin de compte un désarroi et pour finir par une déprime. Elle se voit très mal s’occuper de ses vacations journalières et n’a qu’une idée en tête, se cacher le visage.

A tout malheur, quelque chose de bon. Souhaitons que ce ne soit pas encore trop tard pour vous.